Lynda Petitjean et les jardiniers en herbe

Forte d'une formation en maraîchage et en agroalimentaire, Lynda Petitjean s'associe, au cours des années 2000, avec Thierry Bornarel pour créer la Sarl les Herbiers.
Une entreprise spécialisée dans la production de plantes aromatiques qui compte désormais 30 ha de plein champ à Latour-Bas- Elne et 3 ha de serres à Palau-del-Vidre.
L'exploitation engagée dans une démarche de certification ISO 14001 emploie entre 10 et 20 personnes pour 100 tonnes de production annuelle et environ 2 millions de bouquets. En commercialisant localement ou sur le marché export, cette entreprise développe une activité qui peut être considérée comme une alternative aux productions traditionnelles en Roussillon.

Dans le respect des écosystèmes :

Partis de rien, ces agriculteurs ont démontré qu'avec sérieux et conviction on peut réussir là où beaucoup de filières ont dû se résoudre à abandonner.
Dans le respect des écosystèmes, Lynda Petitjean et son associé produisent ainsi une vingtaine de plantes aromatiques fraîches avec, entre autres, du basilic, du thym, du romarin, du laurier ou de la sauge.
De quoi alimenter les conversations avec les élèves de la classe de Mme Isabelle Edard à l'école Hélène-Boucher de Perpignan. Précisons, à ce titre, que la leçon de choses sur l'exploitation comme en classe portait également sur l'ensemble des productions maraîchères.
Lynda ayant, de surcroît, œuvré pour que la pomme de terre Béa du Roussillon obtienne l'Appellation d'origine contrôlée.

Les origines de notre alimentation :

C'est donc, et nous profiterons du jeu de mot, à des jardiniers en herbe qu'elle s'adressa pour expliquer les saisons de production, leur localisation, les travaux qui rythment le quotidien de l'agriculteur, le rôle des insectes, les enjeux de l'irrigation et, bien sûr, tous les parfums de ces formidables jardins qui composent l'agriculture roussillonnaise.
Des parfums dont il fut question avec les plantes aromatiques : les enfants furent invités à reconnaître l'oseille, la menthe ou encore le romarin.
Un exercice qui leur permit de rapporter un bouquet de plantes à la maison, sachant que
cette classe de cycle 3 s'occupe également d'un potager au sein de l'établissement scolaire.
Une initiative qui les familiarise avec les subtilités du monde agricole et avec les origines de notre alimentation.

Source : "Les paysans du Roussillon vont à l'école"

Les commentaires sont fermés.